Portal Home Page Provincial News Home Email this Page Printable Version RSS Feed

 
  Other Articles from THIS diocese
  News by Regions
and Provinces
Anglican Press Online distributed by the
Diocese of Mauritius
(Church of the Province of the Indian Ocean)
ARCHBISHOP IAN ERNEST RE-ELECTED AS ARCHBISHOP FOR ANOTHER 5 YEARS AT FIARANANTSOA IN MADAGASCAR
Photo No. : P120822-1

 
The PIO Provincial Meeting held in Fianarantsoa , Madagascar issued a Pastoral Letter in French concerning the Political and economic situation in Madagascar ... Nous, membres de l’Eglise Anglicane de la Province de l’Océan Indien réunis en Synode Ecclésial à Fianarantsoa, Madagascar du 6 au 9 Août 2012, déplorons avec tristesse que les efforts consentis en vue de rétablir les situations politique et économique à Madagascar .....
 
MAUEN 120822-1
August 22, 2012

[Diocese of Mauritius - Indian Ocean] Nous, membres de l’Eglise Anglicane de la Province de l’Océan Indien réunis en Synode Ecclésial à Fianarantsoa, Madagascar du 6 au 9 Août 2012, déplorons avec tristesse que les efforts consentis en vue de rétablir les situations politique et économique à Madagascar n’aboutissent pas. La décision de tenir les électionsen 2013 nous réjouit et nous espérons et prions que cette fois cet engagement important va être effectivement tenu.

Force est de constater aujourd’hui, que la situation reste floue et incertaine: une forme de léthargie et de fatigue apparente s’infiltre graduellement au sein de cette société malgache et commence même à infecter les diverses communautés chrétiennes. Ceci crée des situations déshumanisantes, tels que la corruption, le trafic d’influence et les rapports de force qui vont jusqu’à la violence entre les différents acteurs de la République. Cette situation domine l’actualité et affecte les réalités économiques et sociales du pays. Elle devient une entrave à une distribution équitable des richesses du pays et ainsi favorise la dilapidation de ses ressources. Elle ébranle la confiance que le peuple a envers ceux qui le gouvernent. Elle est une menace constante à la sécurité et au progrès de la nation.

IL est temps que l’Eglise dans son ensemble s’active pour défendre les intérêts de la nation. Pour le faire, tous les chrétiens doivent se mobiliser pour étudier avec attention et en toute urgence la situation afin d’agir avec intelligence et le sens de l’abnégation, pour redonner un sens à la vie de tout un peuple.

L’Eglise, un des piliers de la société malgache, est capable de susciter une collaboration active pour travailler ensemble afin d’améliorer les conditions de vie humaine qui se sont détériorées à cause de l’instabilité politique.

Nous, Chrétiens Anglicans de la Province de l’Océan Indien, représentés à ce Synode sous l’autorité archiépiscopale et épiscopale, par notre appartenance au Christ, avons le devoir d’être des voix qui puissent exprimer la souffrance du peuple et surtout celle des plus démunis.

Comme nous précisent les Saintes Ecritures, L’Eglise, Corps du Christ, doit développer la capacité de rassembler et de susciter une écoute attentive au désarroi de ceux et celles qui sont victimes d’abus de pouvoir, d’injustice et de violence.

L’Eglise n’a aucun agenda caché car elle ne vise aucun gain. ‘Ne vous conformez pas au monde présent, mais soyez transformé par le renouvellement de votre intelligence, pour discerner quelle est la volonté de Dieu’ nous dit la lettre de Paul aux Romains 12 v 2 (TOB). Elle ne fait, par ce biais, qu’exprimer les sentiments du peuple par rapport à sa vie et à ses attentes de bonheur, de paix, de liberté et de possibilités d’améliorer son sort. Ce sont les désirs légitimes de toute personne vivant sur cette terre.

Nos recommendations:

(1)
Que les politiciens s’engagent à mettre en place un gouvernement respectueux du peuple malgache.


(2)
Que les responsables d’Eglises puissent susciter un esprit de collaboration et de respect mutuel en vue d’apporter un environnement propice à une sortie de crise.


(3)
Nous préconisons la concrétisation du droit à l’information et à une liberté d’expression.


(4)
Que les Eglises travaillent ensemble pour transmettre des valeurs à nos enfants et encourager à développer chez chaque personne la capacité d’être un modèle et un exemple.


(5)
Que les Eglises décrètent sur une base nationale et régionale un temps de prière accompagné de jeûne et se mobilisent le dernier dimanche d’août pour prier ensemble pour Madagascar.
Madagascar a d’énormes potentiels qui pourraient transformer la mentalité et la situation présente. Il faut oser et avoir du courage pour que chaque personne réalise qu’un geste antipatriotique peut détruire le rêve de nos ancêtres qui était de construire une nation malgache dont la destinée était de vivre harmonieusement.

Rien ne vaut un esprit de sacrifice et de bonne volonté. Il nous suffit du courage pour nous revêtir de notre manteau patriotique. Si nous aimons notre pays, terre de notre naissance, nous ne pourrons le permettre de piétiner et de freiner la vie de tout un chacun.

Que Dieu bénisse Madagascar.

“ Faisons le bien sans défaillance; car, au temps voulu, nous récolterons si nous ne nous relâchons pas” Galates 6 v 9 (TOB)