Portal Home Page Provincial News Home Email this Page Printable Version RSS Feed

 
  Other Articles from THIS diocese
  News by Regions
and Provinces
Anglican Press Online distributed by the
Diocese of Mauritius
(Church of the Province of the Indian Ocean)
THE GLORIOUS SON OF RIGHTEOUSNESS - SOLEIL DE JUSTICE
Photo No. : P120312-1

 
The French text of the 2012 Lenten Pastoral Letter of Archbishop the Most Rev Ian Ernest is now available in Mauritius.. . Chapter 5
 
MAUEN 120312-1
March 12, 2012

[Diocese of Mauritius - Indian Ocean] Mandement de Carême 2012

Chapitre 5 :

La compréhension de notre appel vue à travers
le baptême et la confirmation.

« J’ai reçu tout pouvoir au ciel et sur la terre. Allez
chez tous les peuples pour que les gens deviennent
mes disciples. Baptisez-les au Nom du Père, et du Fils
et du Saint Esprit » (Matt 28v 18,19)

Au baptême et à la confirmation, nous avons publiquement accepté
Jésus, Fils de Dieu comme Sauveur et Maître. De cette appartenance
à Dieu et de notre identité comme enfants de Dieu, notre vie prend un
nouveau sens et nous sommes désormais liés à une relation de confiance
et de vie en abondance.

« Je suis la vigne, vous êtes les serments. Celui qui demeure
en moi porte beaucoup de fruits » (Jean 15 v 4,5)

Par le baptême reçu au Nom de Jésus et par l’Esprit de Dieu (1 Cor 6
v 11), nous devenons le temple de l’Esprit (1 cor 6 v 19), l’enfant adoptif
du Père (Gal 4 v 5) cohéritier du Christ, vivant intimement de sa vie et
destiné à partager sa gloire (Romains 8 v 2. Ephésiens 2-6).

De cette relation nous sommes conduits par l’Esprit de Dieu (Romains 8
v 11) et participons ainsi au Corps mystique du Christ- l’Eglise.
Il est important de reconnaître que c’est par la Foi que nous répondons
à l’appel divin et ceci par l’oeuvre de la grâce.
« Car c’est par la grâce de Dieu que vous avez été sauvés,
au moyen de la foi. Ce salut ne vient pas de vous, il est
un don de Dieu, il n’est pas le résultat de vos efforts et
ainsi personne ne peut se vanter. En effet, c’est Dieu qui
nous a formés, il nous a créés, dans notre union avec Jésus
Christ, pour que nous menions une vie riche en bonnes
actions, celles qu’il a préparées d’avance afin que nous les
pratiquions » (Ephésiens 2 v 8-10).

En jouissant de cette grâce et de cette nouvelle vie promise par le Christ,
nous nous engageons à vivre sous le règne de Dieu. Il est clair que cette
nouvelle dimension de vie nous est humainement inaccessible. Nous
avons donc, besoin d’une force supérieure – celle de l’Esprit de Dieu.

« Quand viendra l’Esprit de vérité, il vous conduira dans
toute la vérité. Il révèlera ma gloire car il recevra de ce qui
est à moi et vous l’annoncera. »

Au baptême, l’Esprit Saint prend possession du croyant, l’unit au Corps du
Christ et lui donne la certitude qu’il est entré dans le Royaume de Dieu.

Cette belle aventure nous mène à participer à la mission que Dieu confie
à son peuple. Ainsi, par le baptême nous appartenons à une réalité de
vie qui transcende notre famille biologique. Cette aventure est alors
vécue dans une alliance nouvelle établie par la mort et la résurrection
de Jésus et par la puissance de l’Esprit Saint.

Dans sa lettre aux Galates, St Paul vient préciser que nous sommes
appelés à vivre en communion avec le Christ et avec les autres :

« Vous tous, en effet, avez été unis au Christ dans le
baptême et vous vous êtes ainsi revêtus de tout ce qu’il
nous offre. Il n’importe donc plus que l’on soit juif ou non
juif, esclave ou libre, homme ou femme : en effet vous êtes
tous un dans la communion avec Jésus Christ ».

L’Eglise, Corps du Christ, existe déjà et elle continuera la Mission divine
après notre passage terrestre. Et c’est nous qui sommes aujourd’hui très
étroitement lié à la mission de l’Eglise dont le Christ est le Chef. Et
comme disait Jurgen Moltman, nous pourrons dire à notre tour que c’est
à la Mission du Christ que nous participons :

« Quand on parle de l’Eglise, on parle du Christ et quand
on parle du Christ on parle de l’Eglise ».

Notre appartenance au Christ et à l’Eglise a une portée universelle car le
Christ a ordonné à ses disciples d’aller jusqu’aux extrémités de la terre
pour proclamer l’Evangile. Et nous qui sommes à Maurice, nous vivons
dans une dimension régionale ou provinciale, locale ou diocésaine et
aussi paroissiale comme les églises d’Eshere de Sinyre à Antioche. Cette
appartenance signifie que la Mission que Dieu nous confie doit être
dirigée vers le monde.

La Confirmation qui est un rite sacramental de notre Eglise n’est pas
simplement une réaffirmation de notre voeu baptismal, c’est un rite
distinct qui fortifie et soutient notre engagement à vivre comme le Christ
et à être pour le monde un modèle du Christ – qui inspire, rassemble et
fait la différence.

Dans les chapitres précédents, je vous ai exhorté à prendre au sérieux ce
que nous sommes appelés à être pour Dieu – des instruments d’Unité et
de réconciliation.

La première communauté chrétienne avait tout de suite compris la
condition de vie du disciple du Christ comme une vocation. La vie
chrétienne est une vocation parce qu’elle est une vie dans l’Esprit qui
éveille en nous la réponse filiale.

Au sein de cet appel, l’Eglise sert à quelque chose car elle mobilise en une
unique vocation cette diversité de dons, de ministères et de charismes
qui animent chaque chrétien.
« Oui, frères il faut que chacun demeure devant Dieu dans la
condition où il était lorsqu’il a été appelé » (1 Cor 7 v 24).

Cette mission de Dieu qui nous est confiée exige que nous soyons unis
les uns aux autres. L’élément clé qui décrit le caractère particulier du
peuple de Dieu vient de sa relation avec Dieu. Ceci est exprimé par un
engagement mutuel à l’égard du prochain, et par une action concrète
et harmonieuse et ceci reflète l’Unité du peuple de Dieu.

Nous ne pourrons accomplir ce que Dieu désire de nous si cet esprit
d’Unité n’est pas présent dans notre Province, diocèse et paroisse. Il ne
se bâtit que par une union commune en Christ :

« Vous faites partie du peuple de Dieu : Dieu vous a
choisis et il vous aime. C’est pourquoi vous devez vous
revêtir d’affectueuse bonté, de bienveillance, d’humilité,de
douceur, de patience, supportez-vous les uns les autres »
(Col 3 v 12)

Cet esprit d’Unité nous permettra alors de donner au monde dans lequel
nous vivons une expérience nouvelle.
De par notre amour pour les autres et par notre capacité à offrir notre
solidarité à ceux qui souffrent, nous démontrons qu’en Dieu tout est
possible. Il nous suffit de le connaître, de l’aimer et de l’adorer.

« Gardons fermement l’espérance que nous proclamons,
car Dieu reste fidèle à ses promesses. Veillons les uns sur
les autres pour nous inciter à mieux aimer et à faire de
bonnes actions. Encourageons-nous les uns, les autres »
(Hébreux 10 v 23-25)
Tous, nous partageons une vocation commune et comme le peuple
serviteur de Dieu, il est important que nous soyons équipés pour
nous occuper des autres. Les paroisses sont donc encouragées à
développer des sessions de formation facilitant une compréhension
holistique de la mission qui vise à promouvoir une cohésion entre la
communauté, la personne et la vocation de tous les chrétiens. Une telle
formation chercherait à développer le caractère d’une personne dans
son engagement au sein de la société. C’est en aidant les paroissiens
à découvrir leurs dons et leurs talents que le Corps du Christ pourrait
servir le monde et ainsi devenir des instruments de grâce, d’unité, de
compassion et de réconciliation.

Ainsi, nous Prêtres et Evêque, sommes appelés à encourager et à
organiser une action partagée pour la mission du peuple de Dieu par le
Peuple de Dieu, pour la vie de ce monde. « L’Eglise existe par la mission
comme le feu existe pour brûler ».

La vocation de l’Eglise n’est pas de vivre pour elle-même mais de vivre
avec et pour l’autre. La Mission de Dieu appelle l’Eglise à vivre pour les
autres dans la vie de ce monde.
« N’oubliez pas de faire le bien et de vous entraider
fraternellement car ce sont de tels sacrifices qui plaisent à
Dieu. » (Hébreux 13 v 16)

Questions

Comment vivre pleinement sa vie de baptisé et de Confirmé dans le 1.
contexte paroissial, diocésain et Social ?

Seigneur par le baptême tu nous aimes et tu nous choisis pour devenir

co-missionnaire avec Jésus Christ. Que renouvelles par ton Esprit Saint,

nous pouvons travailler dans l’unité, l’amour et la sincérité pour apporter
cette bonne nouvelle de Jésus Christ à toutes les nations.

Par l’amour de ton Fils nous te prions. Amen.