Portal Home Page Provincial News Home Email this Page Printable Version RSS Feed

 
  Other Articles from THIS diocese
  News by Regions
and Provinces
Anglican Press Online distributed by the
Diocese of Mauritius
(Church of the Province of the Indian Ocean)
The Most Rev Ian Ernest
Photo No. : P120307-1

 
The French text of the 2012 Lenten Pastoral Letter of Archbishop the Most Rev Ian Ernest is now available in Mauritius.. . Chapter 2 .
 
MAUEN 120307-1
March 7, 2012

[Diocese of Mauritius - Indian Ocean] Chapitre 2 :

La mission de Dieu confiée à l’Eglise.

« Jésus leur dit de nouveau : La paix soit avec vous !
Comme le Père m’a envoyé, moi aussi je vous envoie » (Jn. 20 v 21)

La mission que Dieu nous confie est la continuation du ministère de
Jésus Christ. Nous sommes fortifiés par la puissance de l’Esprit Saint et
envoyés par le Christ pour être ses témoins. Notre tâche est de prêcher,
d’enseigner, de guérir, de baptiser et de faire des disciples de toutes les
nations.

Cette mission n’est pas de notre initiative car elle est divine. Cette tâche
trouve sa source en Jésus qui par son obéissance fait découvrir au monde
l’amour de Dieu.

« Et l’Amour consiste en ceci : ce n’est pas nous qui avons
aimé Dieu, mais c’est lui qui nous a aimés, il a envoyé
son Fils qui s’est offert en sacrifice pour le pardon de nos
péchés » (1 Jean 4 v 10).

L’Eglise est appelée à discerner où Dieu est à l’oeuvre et à incarner
l’Evangile du Royaume. L’Emergence qui sert à mettre en perspective
que la mission est celle de Dieu vient corriger cette perception que la
mission est une entreprise humaine. De par son essence, le peuple de
Dieu est missionnaire car il est envoyé par Dieu lui-même en Jésus pour
rassembler, libérer et guérir. La Mission est à la fois Parole et action.

« Que maintenant grâce à l’Eglise, les autorités et les
puissances du monde céleste puissent connaître la sagesse
divine sous tous ses aspects » (Ephésiens 3 v 10)

Pour comprendre notre tâche, il nous faut avant tout découvrir à quoi
sert l’Eglise ?

L’Eglise participe à cette tâche en proclamant au monde au milieu duquel
elle vit, que notre Dieu est un Dieu aimant, un Dieu pour l’humanité toute
entière – au coeur de cette mission s’inscrit l’Évangélisation comme une
responsabilité clé.

Pour faire la mission, ceci décrit le « OUI » et le « NON » de Dieu pour le
monde. Dieu désire la justice, la paix et le salut de la société. C’est son
« Oui » à Lui. Le « Non » de Dieu c’est de mettre au défi les intentions
humaines qui sont limitées en perspective.

A la conférence de Lambeth en 1988 appelant à observer la Décennie de
l’Évangélisation, la mission est décrite en 5 points :

Proclamer la Bonne Nouvelle du Royaume de Dieu•

Enseigner, baptiser et nourrir les nouveaux croyants•

Répondre aux besoins humains par la compassion•

Chercher à transformer les structures injustes de la •
société.

Lutter pour sauvegarder l’intégrité de la création et •
soutenir le renouvellement de vie sur la terre.

Comme mentionné plus haut, l’Évangélisation est un élément clé de la
mission.

Suite à notre passé colonial, il est aujourd’hui urgent de revoir comment
nous pourrons faire de la mission et de l’Évangélisation une réalité
concrète dans la vie diocésaine et paroissiale.



L’Ancien archevêque de Canterbury, Mgr Georges Carey, à la réunion du
Conseil Consultatif Anglican, en 1993 a énoncé 5 principes de base qui
sont indispensables à une initiative paroissiale ou diocésaine.

La Mission est LOCALE1.

Elle tombe sous la responsabilité de la congrégation locale
(Paroisse, institution). Elle ne peut que dépendre du comité
diocésain. La communauté locale est appelée à évangéliser, à
construire et à consolider sa propre famille chrétienne.

La Mission doit être Contextualisée2.

L’oeuvre de Dieu prend au sérieux le contexte local et croit que
si la Bonne Nouvelle de Jésus Christ est universelle, elle est aussi
vécue et exprimée au creux d’une réalité, d’une culture et d’un
environnement, d’une histoire qui sont ancrés dans un lieu précis.
Ainsi chaque paroisse doit apprendre à connaître le contexte dans
lequel elle vit et à développer ainsi une stratégie missionnaire
appropriée aux besoins de la communauté.

La Mission doit être partagée3.

La Mission tombe sous la responsabilité de tous ceux qui forment
le diocèse. Malgré le fait qu’il incombe à une paroisse ou à une
institution d’initier des activités missionnaires, elle est aussi
appelée à le faire en partenariat avec les autres paroisses, diocèses
ou institutions. Le partage des ressources, de personnel et des
idées vient d’une vision partagée mais il faut s’assurer que la
vision locale ne soit pas dirigée de l’extérieur.

La Mission est accomplie sur un degré d’égalité4.

On ne peut dicter aux autres comment accomplir la mission.
Chaque paroisse selon ses réalités et spécificités a une manière



d’accomplir la mission que Dieu lui a confiée. On partage les défis,
les difficultés et les réussites de notre vécu, on prie pour les uns et
les autres et on répond aux invitations.

5. La Mission est transcendante

Une paroisse/institution doit pouvoir posséder une vision au-
delà de sa communauté ou de son voisinage. Comme le Royaume
de Dieu dans le monde par l’Eglise, sa mission consiste à oeuvrer
pour la justice, la paix, la protection de l’environnement et de
l’équité. George Carey, Archevêque de Canterbury les appelle « les
éléments du Royaume ».

Comment Évangéliser ?

Le mandat du Synode de 2010 et l’établissement d’un département de
Mission et d’Évangélisation n’est qu’un rappel à l’ensemble de notre
diocèse : que la Mission de Dieu est une exigence chrétienne et que
l’Évangélisation n’est pas une option additionnelle. Elles sont une
action fondamentalement chrétienne et anglicane.

Les caractéristiques de l’Évangélisation décrites par George Carey,
Archevêque de Canterbury sont les suivantes :

Elle doit être incarnée.•

La Communauté paroissiale doit s’identifier aux joies et aux
peines de la communauté locale. Elle doit interpeller les forces
vives de cette communauté. L’Évangélisation est incarnée car
elle porte témoignage à Jésus Christ, Parole de Dieu faite chair. Il
n’y a qu’un seul évangile, une seule Eglise, une seule foi, un seul
baptême, un seul Dieu et Père de tous. « Notre autorité est fondée
dans les Saintes Ecritures et en particulier sur les récits de la vie,
de la mort, et de la résurrection du Christ ».


L’Évangélisation doit être pastorale.•

Elle est pastorale car elle est appelée à prendre soin des gens et
non seulement à les convertir. Le chrétien doit prendre soin des
autres comme le Christ lui-même l’a fait.

Elle est pastorale car elle est dirigée vers les individus et vers les
communautés. Elle doit développer des communautés qui soient
imprégnées d’un esprit d’accueil, de fraternité, de partage,
de respect et de relations sincères et épanouissantes – bref un
changement de mentalité.

L’Évangélisation doit être sacramentelle•

Elle est sacramentelle car elle est signée de la puissance de la
présence de Dieu parmi nous. Elle nous rappelle le baptême et
l’eucharistie. Tout comme son Corps l’a été, nous devons aussi
être brisés afin d’être partagés.

Les baptisés envahis par les nouvelles valeurs prônées par
nos cultures telles que le matérialisme, l’individualisme et
l’autoritarisme, doivent continuellement être brisées pour que la
vie de Dieu soit partagée.

Elle est sacramentelle car chaque parole ou chaque action faite au
Nom de l’Evangile ouvre aux personnes la possibilité de goûter à
la présence de Dieu qui purifie, sanctifie et vivifie.

L’Evangélisation doit être formation / catéchétique.•

La conversion n’est pas une fin en elle-même. Nos églises de la
Communion Anglicane ont un catéchisme qui enseigne, nourrit et
forme celui ou celle qui désire appartenir au Christ. Ce catéchisme
reconnaît la responsabilité de tout chrétien à évangéliser – homme,
femme, enfant, vieux, jeune. Ce catéchisme doit nous préparer
non seulement à la confirmation mais aussi à la mission.

Dans le diocèse Anglican de Maurice comme dans d’autres
provinces anglicanes dans le monde, le catéchisme prend
plusieurs formes pour permettre une formation plus adéquate de
notre peuple. Actuellement, un département pour le Ministère des
Enfants est à se mettre en place. Un département pour la Famille
et le Mariage est déjà établi. Ces départements servent de support
pour la formation de chaque baptisé appelé à être lumière et sel.

L’Evangélisation doit être intelligente et spirituelle•

Elle doit s’appuyer et sur la raison et sur les sentiments. Elle ne
peut être vécue uniquement sur la raison ou les sentiments.

Elle est intelligente car elle s’informe du contexte dans lequel
l’Evangélisation sera entreprise, quand elle utilise des cours
évangéliques ou bibliques tels que l’Alpha, le Moore, la F.B.T.M.
etc. et le principe de Cell Church. Elle démontre son intelligence
quand elle s’ouvre à d’autres approches venant d’autres traditions
chrétiennes.

Elle est spirituelle car elle n’est pas motivée par les considérations
humaines en termes de succès. Le Royaume des Cieux grandit
d’une graine semée.

Questions

En tant que Peuple de Dieu savez-vous quel est votre responsabilité ?1.

Selon Jean Chapitre 20 v 21 Jésus nous envoie tout comme Dieu l’a 2.
envoyé ‘Serez-vous prêt à dire ‘OUI’ à l’invitation de Dieu?

Seigneur, merci pour ton amour et de nous avoir choisi pour continuer cette
mission de porter ta bonne nouvelle au-delà des frontières. Façonnes nous
par ta grâce pour que nous puissions discerner ce que nous sommes appelés
à être dans le monde. Pour la gloire de Jésus Christ notre Seigneur. Amen.