Portal Home Page Provincial News Home Email this Page Printable Version RSS Feed

 
  Other Articles from THIS diocese
  News by Regions
and Provinces
Anglican Press Online distributed by the
Diocese of Mauritius
(Church of the Province of the Indian Ocean)
The Most Rev Ian Ernest
Photo No. : P120306-1

 
The French text of the 2012 Lenten Pastoral Letter of Archbishop the Most Rev Ian Ernest is now available in Mauritius... 1 . the introduction .
 
MAUEN 120306-1
March 6, 2012

[Diocese of Mauritius - Indian Ocean] 
Mandement
de Carême 2012

Chers frères et soeurs

Après dix ans comme évêque de notre diocèse, il est temps pour moi
d’avoir le courage de porter une réflexion profonde sur notre Église
pour savoir si elle répond avec obéissance et amour à l’appel de Dieu.
D’où la question que je me pose :

A quoi sert l’Eglise dans le monde d’aujourd’hui ?

Une question qui interpelle, embarrasse et dérange, surtout si elle
vient de la hiérarchie même de l’Eglise. Mais le temps du Carême s’y
prête car il nous permet à la lumière de la Parole de Dieu, de la prière
et des rassemblements communautaires plus intenses, à prendre du
recul de nos réalités quotidiennes. Le Carême appelle a accueillir de
nouveau cette Parole Incarnée, Jésus, le Christ le Sauveur du Monde
par qui une nouvelle vie est inaugurée. Cette vie, l’Eglise la porte en
elle car sa responsabilité est d’ouvrir à tout homme et à toute femme
la possibilité de sortir avec dignité des sentiers battus de l’échec, de
l’incompréhension, des fléaux sociaux, avec de la dignité. Cette dignité
est donnée que par Dieu Lui-même.

Ne sommes-nous pas à rechercher aujourd’hui du bon, du bien et du
vrai ? Ne sommes-nous pas découragés de voir que la religion n’assure
pas cette transformation de vie ?

Introduction
2

C’est pour cette raison que je me suis posé cette question. Il est temps
de nous réveiller et de voir la vie qui est la nôtre avec de nouveaux
yeux. Le temps du Carême, pour nous Chrétiens, est loin d’être un temps
sacrificiel. Il est un temps à la fois d’accueil et d’offrande. Il nous offre
la possibilité de revoir notre accueil de la présence de Dieu dans nos vies
et en même temps de prendre conscience que par notre baptême nous
avons été choisis pour être pour Dieu les mains, les pieds et le visage du
Christ dans le monde. Un monde essoufflé et asphyxié par un manque
de sens à la vie, un manque de générosité, la jalousie, la violence, et
qui a besoin d’être renouvelé. Et ce temps de Carême est là pour nous
permettre de voir clairement les enjeux à la lumière de ce que l’Eglise
est appelée à être dans le monde aujourd’hui.

L’Eglise, corps du Christ, le Diocèse Anglican c’est vous et Moi. Durant
ce parcours voyons ensemble comment l’Eglise peut continuer à avoir
une place de choix dans le monde d’aujourd’hui – et ainsi démontrer
que l’Eglise a bien sa raison d’être.

Les Chapitres qui suivent vont être pour nous cette étoile qui nous
permettra de gouter à la découverte du monde de Dieu et des perspectives
nouvelles qu’elle donne à l’humanité.

La lettre de St Paul aux Romains (12 v 1-5) donne le ton et porte notre
prière et réflexion vers ce qui est essentiel :

Frères et soeurs chrétiens, Dieu est plein de bonté pour nous.
Alors, je vous demande ceci : offrez-lui votre personne et
votre vie, c’est le sacrifice réservé à Dieu et qui lui plait.
Voila le vrai culte que vous devez lui rendre. Ne suivez
pas les coutumes du monde ou nous vivons, mais laissez
Dieu vous transformer en vous donnant une intelligence
nouvelle. Ainsi, vous pourrez savoir ce qu’il veut : ce qui
est bon, ce qui lui plait, ce qui est parfait. Dieu m’a donné
gratuitement ses bienfaits. Je peux donc dire à chacun de
vous : ne vous croyez pas plus importants que vous n’êtes,

mais que chacun se juge comme il est, selon la mesure de
foi que Dieu lui a donnée en partage. En effet, dans notre
corps, il y a plusieurs parties, et elles ne font pas toutes
la même chose. De même, nous qui sommes plusieurs,
nous formons tous ensemble un seul corps en étant unis
au Christ. Et nous sommes tous unis les uns aux autres,
chacun à sa place, comme les parties d’un même corps.

De cette manière, l’Eglise saura être lumière pour le monde.

Seigneur, tu nous as confié le monde, mais pas pour
l’exploiter à des fins egoïstes et perverses ni pour le
détruire. Que nos sciences, nos technologies, notre travail
contribuent à rendre ta création toujours plus belle, pour
aujourd’hui et demain.