Portal Home Page Provincial News Home Email this Page Printable Version RSS Feed

 
  Other Articles from THIS province
  News by Regions
and Provinces
Online News distributed by the
Diocese of Antsiranana
(Church of the Province of the Indian Ocean)
 
CAMILLE VITAL head of the Malagasy government expressed his commitment for a rapid transition through the crisis and the referendum on the17th Nov.
 
ANTSIRANANA 101031-1
October 31, 2010

[Diocese of Antsiranana - Indian Ocean]  Sortie de crise. Détermination de la transition
(29-10-2010) - Des fortes pressions s’exercent actuellement sur les épaules des dirigeants transitoires afin qu’ils reculent dans la mise en œuvre de l’actuel processus de sortie de crise dont la clé de voute est l’organisation des consultations électorales.
Mais plus que jamais, ils restent déterminés à poursuivre le chemin qu’ils ont emprunté depuis l’échec du sommet de Pretoria, la signature de l’accord politique d’Ivato et la tenue de la conférence nationale. Hier encore, le Premier ministre l’a réitéré devant une délégation d’élus français regroupés au sein de l’association « Madagascar Développement Plus ». Lors d’une rencontre entre les deux parties, Jacques Blache, président-délégué de cette mission de la délégation composée de députés, de maires, de responsables administratifs, économiques, associatifs et culturels, a fait part au chef de Gouvernement de sa « préoccupation face à la situation actuelle ». « Il nous a paru nécessaire de renforcer la coopération franco-malgache et de souhaiter la résolution des problèmes par une réconciliation nationale passant par un accord interne malgacho-malgache », a-t-il affirmé.

Quant au Président de la délégation, Michel Lejeune, il a précisé que « nous sommes opposés aux sanctions économiques internationales dont nous demandons la levée immédiate car le peuple malgache en général ne mérite pas ces sanctions ». Lors de cette réunion de travail, Michel Lejeune a également souligné l’importance de l’engagement de la France à Madagascar en dépit de la crise politique et les sanctions qu’a décrétées contre le pays une partie de la communauté internationale et notamment l’Union africaine. « La France est l’un des rares pays qui a maintenu son aide financière, donc la coopération entre les deux pays devrait –être révisée », a-t-il soutenu.

Réussir le référendum
De son côté, Camille Vital n’a pas manqué de faire part à ses interlocuteurs de l’évolution de la situation dans le pays. Et encore une fois, le Chef du Gouvernement a réitéré l’engagement du régime à boucler dans les plus brefs délais possibles, la période transitoire. « Dans ce sens, tous nos efforts doivent se concentrer actuellement sur le referendum du 17 novembre qui mène vers la quatrième République », a-t-il affirmé devant la délégation de cette association œuvrant dans la coopération franco-malgache.

Déjà, lors de la clôture de la première session de deux Chambres du Parlement de la Transition, le Premier ministre a déjà affirmé cette volonté des autorités transitoires de mettre en œuvre le processus de sortie de crise. A l’époque, il a déclaré que des nouvelles négociations entre les partis politiques ne sont plus possibles vu le chemin parcouru depuis. Encore une fois, la transition veut garder le cap et espère en finir avec cette période instable vers le milieu de l’année prochaine, c’est-à-dire après les élections présidentielles de juin 2011.

Notons qu’après sa réunion de travail avec le chef de Gouvernement, la délégation des élus français rencontrera d’autres hauts responsables de la Transition.