Portal Home Page Provincial News Home Email this Page Printable Version RSS Feed

 
  Other Articles from THIS province
  News by Regions
and Provinces
Online News distributed by the
Diocese of Antsiranana
(Church of the Province of the Indian Ocean)
Photo No. : P100728-8

 
MARK RAVALOMANANA the ousted President of Madagascar , was present at the African Union meeting in Kampala Uganda which ended on the 27 th July and the mediator Joachim Chissano has left Madagascar after spending 5 days mediating reports the MIDI.
 
ANTSIRANANA 100728-3
July 28, 2010

[Diocese of Antsiranana - Indian Ocean] SADC : Madagascar fixé sur son sort le 18 août PDF Imprimer Envoyer
Mercredi, 28 Juillet 2010 00:00

Le médiateur Joaquim Chissano a quitté hier la Grande île après une mission de 5 jours sur le sol malgache. D'après ses proches collaborateurs, l'ancien président du Mozambique a immédiatement rejoint Maputo, via Johannesbourg (Afrique du Sud). Le médiateur n'a pas regagné Kampala (Ouganda) où se déroule actuellement le 15è Sommet de l'Union africaine. Un Sommet durant lequel la crise malgache serait débattue. A son départ d'Ivato, Joaquim Chissano n'a pas clarifié la position de la médiation internationale à l'issue des consultations élargies qu'il a menées pendant les 5 jours de sa mission. Il n'a que confirmé ce qu'il a déjà déclaré en réaffirmant que le processus malgacho-malgache devant mener vers la conférence nationale est sur la bonne voie. Sans pour autant affirmer que la médiation internationale se retire pour donner carte blanche à la CNOSC et aux « ray amandreny Mijoro ». Il s'est contenté d'indiquer 24 heures avant son départ que la communauté internationale est prête à « soutenir » si besoin est le processus malgacho-malgache.

Deux résolutions. Joaquim Chissano était parti « avec l'idée claire de la situation ». Il a recueilli toutes les informations nécessaires permettant à la communauté internationale de décider sur la crise malgache. D'après nos sources, la SADC prendrait sa décision le 18 Août en Namibie où se déroulerait son 30è Sommet ordinaire des chefs d'Etat et de gouvernement de cette année. Les rapports qui seront dressés par l'ancien président du Mozambique à l'issue de 5 jours de sa mission à Madagascar influenceraient la décision de l'organisation régionale. La SADC dont le pays leader n'est qu'autre que l'Afrique du Sud où est exilé actuellement l'ancien président Marc Ravalomanana prendrait-elle une résolution défavorable à ce dernier? En attendant, les regards sont braqués sur Kampala où se déroule le Sommet de l'Union africaine auquel participe Marc Ravalomanana. La résolution du bloc continental sur la crise malgache est très attendue. Les récentes déclarations du Dr Jean Ping, président de la Commission de l'Union, anticipent-elles quelque chose? A rappeler que ce numéro Deux de l'Union africaine reste intransigeant sur la consensualité et l'inclusivité d'une solution à la crise, pour ne pas dire qu'il persiste sur les accords de Maputo et d'Addis-Abeba.