Portal Home Page Provincial News Home Email this Page Printable Version RSS Feed

 
  Other Articles from THIS province
  News by Regions
and Provinces
Online News distributed by the
Diocese of Antsiranana
(Church of the Province of the Indian Ocean)
PRAYER CHANGES THINGS ALWAYS
Photo No. : P100520-2

 
Madagascar's security forces shot at a dissident faction of military police and several hundred anti-government demonstrators protesting on Thursday against the country's continued political crisis and report of one dead policeman.
 
ANTSIRANANA 100520-3
May 20, 2010

[Diocese of Antsiranana - Indian Ocean] Rendez-vous avec la population à Andrainarivo-Mausolée
Force d’intervention de la Gendarmerie nationale (FIGN) /
jeudi, 20 mai 2010


Le colonel Raymond Andrianjafy.
Si ce n’est pas un appel au soulèvement populaire, Dieu que ça lui ressemble. Le colonel de gendarmerie Raymond Andrianjafy, ancien chef de service des opérations de la Force d’intervention de la Gendarmerie nationale (FIGN) du Fort Duchesne, a fait fi de l’obligation d’autorisation de la part de la hiérarchie pour s’adresser au public. Il a fait transmettre un communiqué à la presse et est même apparu sur les écrans de télévision ce soir du mercredi 19 mai 2010, pour exprimer la lassitude des éléments de la FIGN à l’égard des dirigeants et des plus hauts chefs de la Gendarmerie. Il a alors donné rendez-vous à 8 heures ce jeudi 20 mai 2010 au terminus du taxi-be 194, près du Mausolée, à tous ceux qui sont dans le désespoir par rapport aux comportements des dirigeants et leur a assuré protection contre toute velléité de répression.

Cet appel fait suite à l’affaire de la somme de 2,5 milliards de francs selon le colonel Raymond Andrianjafy qui parle au nom des éléments de la FIGN. La FIGN, poursuit-il, constate qu’il n’y eut aucune prise de responsabilité réelle ni volonté de transparence et de redevabilité ou de compte rendu clair et net. Les enquêtes relatives aux 2,5 milliards de fmg se sont terminées en queue de poisson dit-il. S’ajoutent à cette déception, les menaces dont les éléments de la FIGN seraient victimes en raison de leur « forte tête » et les arrestations arbitraires qui ne s’arrêtent jamais, selon toujours les éléments de la FIGN qui prétendent être les seuls à encore oser dire la vérité.

Ce jeudi 20 mai 2010, au Mausolée, les éléments de la FIGN promettent de protéger les tananariviens qui répondent à leur appel. Ce rendez-vous a pour objet de chercher des solutions sur la crise politique actuelle à Madagascar. La FIGN lance son avertissement contre tous ceux qui ont l’intention de perturber cette rencontre. Le message est valable aussi bien pour les civils que pour les militaires. C’est pour cette raison que dès le début de la soirée de ce mercredi, des barrages filtrant ont été érigés par les éléments de la FIGN à Andrainarivo et des contrôles de véhicules y ont été imposés. Le colonel Raymond Andrianjafy a évoqué des tentatives des dirigeants de désarmer ou de faire désarmer la FIGN par des militaires ou des forces spéciales.

La journée de ce jeudi 20 mai promet des échauffourées sinon des étincelles, car dans le même temps, le mouvement des ecclésiastiques appelle à une grande manifestation.