Portal Home Page Provincial News Home Email this Page Printable Version RSS Feed

 
  Other Articles from THIS province
  News by Regions
and Provinces
Online News distributed by the
Diocese of Antsiranana
(Church of the Province of the Indian Ocean)
LAMBETH CONFERENCE 2008 MADAGASCAR BISHOPS
Photo No. : P100511-1

Photo No. : P100511-2

 
Mgr Jean Paul Solo Bishop of Toamasina is on Sabbatical in Mauritius due to ill-intentioned priests and laity accusing him of heresy etc , and his wife doing business selling foodstuffs ...and. MADAGASCAR trouble: Union Européenne : Vers l'arrêt de la coopération au développement
 
ANTSIRANANA 100511-1
May 11, 2010

[Diocese of Antsiranana - Indian Ocean] Madagascar - Union Européenne : Vers l'arrêt de la coopération au développement
(11-05-2010) - Ni les dirigeants transitoires de fait, ni les leaders de l’opposition n’étaient invités à la Journée de l’Europe célébrée à la Résidence du nouvel Ambassadeur, Chef de la Délégation de l’Union Européenne à Madagascar, Leonidas Tezapsidis.

Les drapeaux de l'Union Européenne et de Madagascar lors du dialogue politique à Iavoloha en 2009
DTSPreuve que l’Union Européenne dont les pays membres étaient d’ailleurs présents, à travers leurs Ambassadeurs respectifs, ne reconnaît toujours pas, le régime transitoire unilatéral de Andry Rajoelina.

Conséquences néfastes
Mais la situation peut encore s’aggraver, surtout pour le peuple malgache qui risque tout simplement de se priver, pour très longtemps des millions d’euros de financements en raison de la décision que prendra prochainement l’Union Européenne. « Une décision de l’Union Européenne sera prise dans les jours à venir et elle affectera la coopération au développement avec Madagascar » a déclaré, dans son discours, Leonidas Tezapsidis. Ce qui signifie tout simplement que les aides publiques européennes au développement seront arrêtées. Avec ce que cela suppose évidemment de conséquences néfastes pour l’économie malgache, tombée depuis le début de la crise de 2009, dans une situation catastrophique. Surtout quand on sait que les dons octroyés par l’Union Européenne aussi bien en termes d’aides budgétaires que de financements de projets ont toujours joué un rôle de premier ordre dans le développement économique du pays. Une petite consolation toutefois puisque Leonidas Tezapsidis de continuer que « l’Union Européenne demeurera attentive, et prête à appuyer les populations et à accompagner tout développement politique qui s’inscrirait dans la décision arrêtée ».

Critères
Autrement dit, même si elle n’appuie pas directement le régime transitoire actuel, l’Union Européenne n’abandonnera pas, pour autant la population malgache, victime malgré elle, d’une crise politique, qu’elle ne voulait pas. Ainsi la décision que prendra l’Union Européenne prévoira des aides directes à la population-cible, surtout dans des situations humanitaires d’urgence.

De même l’Union Européenne demeure disponible pour appuyer toutes les initiatives tendant, comme l’a déclaré Leonidas Tezapsidis « vers la mise en œuvre d’une solution consensuelle de retour à l’ordre constitutionnel ». Une manière pour le diplomate européen de préciser que les aides communautaires sont conditionnées par des critères que le régime actuel dirigé par Andry Rajoelina ne remplit pas. « Dans le cadre des relations extérieures et dans l’accord de partenariat de Cotonou par exemple, les principes d’Etat de droit, de démocratie, des Droits de l’homme ou encore de bonne gestion des affaires publiques sont des valeurs partagées entre l’Union Européenne et les pays membres » a précisé l’Ambassadeur de l’Union Européenne qui estime par ailleurs qu’ « il est clair que la stabilité, la paix et le développement partagé ne sont ni envisageables, ni durables, en l’absence d’un fonctionnement régulier des institutions, d’autorités dont la légitimité est reconnue par une majorité, mais aussi de prise en compte sincère des besoins des populations »

Consensuelle
Une manière pour l’Ambassadeur de l’Union Européenne de dire que les Malgaches doivent s’entendre pour trouver le consensus attendu en vue du retour à l’ordre constitutionnel. A son corps défendant d’imposer une formule quelconque en déclarant que « L’Union Européenne ne veut pas imposer des politiques à l’extérieur de ses frontières, mais elle souhaite appuyer les réformes politiques, économiques et commerciales des pays partenaires. En somme, si les politiciens malgaches s’accordent sur une feuille de route consensuelle acceptée par la communauté internationale, les aides suivront.