Portal Home Page Provincial News Home Email this Page Printable Version RSS Feed

 
  Other Articles from THIS province
  News by Regions
and Provinces
Online News distributed by the
Diocese of Antsiranana
(Church of the Province of the Indian Ocean)
 
The political turmoil in Madagascar has stunted economic growth and left Rajoelina's government in diplomatic isolation.The European Union, a major donor, decide to freeze the €5770-million in aid it has allocated to Madagascar for the period 2007-2012. REPORTS FOLLOW..
 
ANTSIRANANA 090708-1
July 8, 2009

[Diocese of Antsiranana - Indian Ocean] Non-Humanitarian Aid Frozen.Antananarivo - Army-backed President Andry Rajoelina left for Brussels early on Saturday hoping to persuade the European Union not to suspend aid to Madagascar, its economy hit by political turmoil and the global crisis.
Several key donors including the United States, Norway and the International Monetary Fund (IMF) have already suspended non-emergency assistance since Rajoelina, 35, ousted Marc Ravalomanana and set up an interim government in March.
The political turmoil on the world's fourth largest island has stunted economic growth and left Rajoelina's government in diplomatic isolation.
The European Union, a major donor, has to decide whether to freeze the €5770-million (about R6-billion) in aid it has allocated to Madagascar for the period 2007-2012.
« Dialogue politique » HAT – UE
Insatisfaction pour ne pas dire déception.mercredi 8 juillet 2009      

« L’Union européenne considère que le transfert par la force du pouvoir survenu à Madagascar le 17 mars 2009 constitue une violation flagrante des éléments essentiels repris à l’article 9 de l’Accord de Cotonou ».
« Au titre de l’article 96 de l’Accord, elle s’est engagée dans un dialogue politique avec le pouvoir en place qui a conduit à l’ouverture de consultations afin d’examiner la situation et les possibles solutions pour un retour rapide à l’ordre constitutionnel ».
« Au cours de la réunion d’ouverture de ces consultations, qui a eu lieu à Bruxelles le 6 juillet 2009, l’Union européenne n’a pas pu noter de propositions satisfaisantes de la partie malgache ».
« Les propositions et engagements de la partie malgache restent dans un cadre non constitutionnel, ne présentant pas de perspectives crédibles - pour le moment - pour un retour à l’ordre constitutionnel dans le court terme ».
« Ceci n’ouvre donc pas la possibilité d’un appui européen à la mise en œuvre de ce processus ».
C’est la première partie des conclusions de l’Union européenne, suite aux consultations avec Madagascar à Bruxelles ce 6 juillet 2009. Ces conclusions sont officielles. Elles proviennent de l’Ambassade d’Allemagne qui exerce localement la présidence de l’Union européenne pour le compte de la Suède, non représentée au niveau de l’ambassadeur à Antananarivo.
La deuxième partie, ci-dessous, réitère les recommandations que l’Union européenne a déjà répété à plusieurs reprises, à savoir une accord consensuel, en somme une charte avec tous les protagonistes pour un retour à l’ordre constitutionnel. Elle confirme la nécessité de remise en selle des négociations sous l’égide du Groupe international de contact. Cette deuxième partie met un accent particulier également sur la disponibilité de l’Union au dialogue si et seulement si la Haute Autorité de Transition s’engage dans cette voie inclusive et consensuelle.
« L’Union européenne encourage la Haute Autorité de la Transition malgache de continuer leurs contacts avec les forces politiques malgaches sous l’égide du Groupe de Contact International afin d’arriver à un accord consensuel permettant un retour à l’ordre constitutionnel. L’Union européenne se tient prête à réexaminer sa position dès qu’une feuille de route dans ce sens sera agréée entre les forces politiques malgaches ».
« Dans un esprit d’ouverture au dialogue et en pleine connaissance de la complexe situation politique malgache, l’Union européenne réitère son souhait de rester à l’écoute de possibles développements positifs à Madagascar ».
« Dans l’attente de propositions adéquates par la partie malgache et tant que la situation de graves manquements aux éléments essentiels décrits par l’Accord de Cotonou perdurera sans améliorations notables, la Communauté européenne maintient les mesures prudentielles déjà en place. Les activités de coopération en cours restent suspendues à l’exception de l’aide à caractère humanitaire et de certains programmes et projets bénéficiant directement aux populations ».
« Le dialogue politique renforcé, dans le cadre de l’article 8 de Cotonou, sera maintenu comme moyen important de discussion avec les autorités malgaches et pour les inciter à travailler dans un processus de transition aboutissant au retour à la légalité constitutionnelle ».
Pour l’Union européenne, on peut dire que la rencontre a plutôt déçu. Un haut responsable qui a participé au « dialogue politique » s’est déclaré déçu car il s’attendait à une feuille de route et des démarches auxquelles tous les protagonistes de la crise adhèrent. Ce qui ne fut pas le cas.
En tout cas, selon Stefano Manservisi, Directeur général du Département aide et développement de la Commission européenne, Madagascar n’a pas encore satisfait. Il n’a pas réussi à débloquer les 630 millions d’euros d’aide gelés pour cause de non respect de l’ordre constitutionnel que lui imposent les Accords de Cotonou dont il est signataire. Il faut dire que certains participants ont admis que l’Union européenne a du dialoguer avec un régime non constitutionnel malgré elle, afin de rétablir l’ordre légal et démocratique et au nom du « dialogue politique ».
Posted on July 8, 2009
Well, in light of all of the recent series of set backs and bad news there is one little gem of good news, the EU has formally decided the freeze all aid that was to go to Madagascar, which amounts to about 630 million euros.
This has got to be a major blow to the HAT as this pretty much freezes up all aid from every major supporter:US, Norway , IMF , EU
And I have to say that I am glad… at the very least because it shows that none of the donor countries will tolerate an illegal government and also because it will put more non-violent pressure on the government to reconsider what it has been doing and head towards a democratic resolution.
Not that I expect them to give up power any time soon, I expect that they will cling to power as long as possible by selling what they can and making as many deals as possible with any one who will entertain them. But should all of that fall through, you will see a new found sense of co-operation with them and the AU negotiator.
The progress on the crisis will remain slow I suspect,  it will probably be several months still until we see anything major occur. I guess this is the downside of a non-violent solution, but anything is better than making the already suffering Malagasy suffer even more in a war between the corrupt Malagasy army and the SADC forces (had COMESA convinced them to intervene).
There has been a rumour over the last little while that Marc Ravalomanana will be hiring mercenaries to invade Madagascar to restore him to power since the AU will not. I think it is a complete untruth and is probably some misinformation that the HAT is trying to spread around to explain their military purchases or odd behaviour. It was most likely the article where Rajoelina stated:
“There are people who are even ready to come and retake power with mercenaries. Everyone is talking about it. And that is what Mr Ravalomanana is doing,”
Why on earth would Ravalomanana at this point want to go against the direction of the international community and become no better than Rajoelina and the HAT? It doesn’t make sense, does it? Not only that, who would be funding an army big enough to go to Madagascar and do what he needs done? Would he really want to spend his remaining money on something that in the end, would not benefit him? I doubt it. The rumour is bull. Ravalomanana will be awaiting the collapse of the HAT or a break-through in negotiations because this is the only legitimate way back to power, and the only way back without bloodshed.
So get ready to wait some more… it will be a while. But now that all funding has been cut, we should see better progress than we had previously.
Here are some AP articles on the EU’s rejection of the HAT government and freezing of aid:
Rajoelina appeals to EU
EU unhappy on Madagascar progress, aid stays frozen
Madagascar government satisfied with EU talks