Portal Home Page Provincial News Home Email this Page Printable Version RSS Feed

 
  Other Articles from THIS province
  News by Regions
and Provinces
Online News distributed by the
Diocese of Antsiranana
(Church of the Province of the Indian Ocean)
rioters
Photo No. : P090218-1

rioter and anti-rioter wrestling
Photo No. : P090218-2

rioters bazooka dream
Photo No. : P090218-3

Click here to see more photos...

 
Antsiranana SAVA and DIANA towns of Sambava, Ambilobe, Ambanja and Nosy Be sacked by political instigated looting and ransacking and renewed violence in the streets of Madagascar ...french article follows...1Pe 3:10 "Do you really love life? Do you want to be happy? Then stop saying cruel things and quit telling lies.
1Pe 3:11 Give up your evil ways and do right, as you find and follow the road that leads to peace.
 
ANTSIRANANA 090218-1
February 18, 2009

[Diocese of Antsiranana - Indian Ocean] Ex-province d’Antsiranana - Diana et Sava s’embrasent
Jeudi, 29 Janvier 2009 00:00 A.Lepêcheur , LA VERITE .

Des manifestations populaires ont eu lieu avant-hier, mardi 27

janvier dans trois villes des deux régions de l’ex-province

d’Antsiranana, la Diana et la Sava. Il s’agit de Sambava,

Ambanja, et Ambilobe. Comme partout dans les autres régions de

l’île, les intérêts du président Marc Ravalomanana ont été la

principale cible des manifestants.

Manif à Antsiranana, A Sambava, le mouvement est dirigé par le

Crn COMITE DE RECONCILIATION NATIONALE de la localité, et les

manifestants se sont attaqués successivement au « Magro »,

magasin de Tiko, la station Mbs, et la Maison Map. Le Magro fut

pris d’assaut par les manifestants avant d’être incendié,

tandis que le magasin Tiko a été saccagé, après certes, qu’il

ait été vidé de ses marchandises, tout comme la Mbs, et la

Maison Map où, signalons-le, ont été stockés des marchandises

et matériels de la région Sava, entre autres les motos à

distribuer aux maires de ladite région, des sacs de riz, etc.

Ils étaient des milliers à être descendus dans la rue

avant-hier à Sambava. Les éléments des forces de l’ordre de

cette ville après avoir tenté de les repousser ont préféré

prendre le large. A noter que lors de l’attaque du magasin

Tiko, un jeune homme a perdu la vie.
A Ambanja, les responsables du magasin Tiko de la localité ne

les ont même pas vu venir. Ils étaient des centaines, des

jeunes de 17 à 20 ans pour la plupart, à avoir saccagé ce

magasin après l’avoir vidé de ses marchandises. Par la suite,

ils ont pris la direction du marché «Tsaramandroso » où ils ont

continué le pillage.
Même topo à Ambilobe, où le magasin de Tiko fut vidé en

premier. Interrogé sur ce débordement, un responsable de

l’opposition que nous avons eu au téléphone a répondu qu’il

s’agit de l’œuvre d’éléments incontrôlés qui se sont infiltrés

dans leur rang. « Pillage ou pas, toutes ces actions sont

l’illustration d’un mécontentement populaire contre le régime

de Ravalomanana », selon un opérateur économique de la ville

d’Ambilobe.

Quant à la Capitale du Nord, c’était hier mercredi que

l’opposition a bougé. Un meeting à la place du 13 mai et une

marche pacifique y étaient prévus. Mais nous avons appris que

des esprits surchauffés ont tenté de s’attaquer au magasin de

Tiko de la localité avant-hier mardi, et qu’il a fallu

l’intervention des présidents des associations Vam et

Zanak’Avaratra, pour les disperser vers 16 heures. Aux

dernières nouvelles nous avons appris que le magasin Tiko de

Nosy Be, a également été pillé mardi vers 17 heures.